Fin juin, les 3 novices en formation à Cergy sont allées à Vienne, en Autriche, pour une session sur le “charisme”. Une belle manière de terminer cette première année ! Ilaria, novice italienne, raconte.

Charisme, quel grand mot ! Avec mes conovices, nous avons souvent utilisé ce mot pour essayer de décrire ce que font les Auxiliatrices et pourquoi nous parlons de Purgatoire (un autre mot peu familier pour beaucoup). Mais cela a toujours été un échec car le charisme est difficile à expliquer, il est plus facile d’en être témoin. C’est ce que nous avons vécu, entre autres choses, lors de notre séjour à Vienne, pour trois jours de session que nous avons rebaptisée session « charisme-tourisme ».

Nous avons été accueillies dans l’ancienne maison du noviciat par Birthe, une soeur de notre communauté de Cergy mais à Vienne depuis le début du confinement, et nous avons eu la chance de rencontrer plusieurs soeurs d’Allemagne, Autriche, Hongrie et Roumanie. L’une d’elles, Dorothea, nous a accompagnées pour la formation et une autre,Maria, a été notre guide pour la visite de la ville.

C’était une session dynamique, différente de ce à quoi nous sommes habituées avec la souris sur le bureau. Dorothea a fait évoluer la situation en posant des questions et en stimulant la réflexion et le partage de différentes manières. Après un premier temps de débat sur ce que sont pour nous les points centraux du charisme, nous nous sommes attardées sur le mot « espérance ». Qu’est-ce que l’espérance et comment le charisme s’exprime-t-il chez les Auxiliatrices ? Nous avons été frappées de voir comment, dans la pauvreté des mots – et bien que l’espérance soit difficile à décrire efficacement et objectivement parce que chacune en donne une interprétation différente –, le charisme devient quelque chose d’universel qui se dit de manières diverses dans la manière dont nous le vivons, mais qui nous unit dans ce que nous ressentons intérieurement. La manière de porter l’espérance au monde est différente pour chacune selon l’expérience de sa rencontre avec le Seigneur, mais c’est quelque chose d’enraciné, de fort et qui nous met en communion sans frontières de temps ou d’espace.

Partager la vie quotidienne avec les sœurs qui vivent à Vienne, voir comment ce mélange de pays et de cultures vit à l’unisson dans l’écoute de l’Esprit et en présence du Seigneur, écouter un peu d’histoire des origines par Brigitta, vivre la fraternité et sentir le goût de la famille auxiliatrice, ont été d’autres éléments qui nous ont permis de connaître le charisme et de revenir à Cergy enrichie et reconnaissante pour cette expérience.

Nous sommes les premières novices à faire une session sur le charisme à Vienne : quel privilège, et quelle chance de faire partie d’un institut international !