Célébrations domestiques


« Quelle vie liturgique pourra nourrir notre foi en l’absence de culte public ? »

Telle est la question que se sont posées les Auxiliatrices de La Barouillère lors du 1er confinement. Geneviève raconte la manière dont elle a vécu les liturgies de la Parole préparées à tour de rôle et vécues dans la chapelle de la maison et les questions que cela ouvre pour l’avenir.

« Dans la chapelle, nous voici réunies en communauté célébrante : toutes actrices et responsables de nos liturgies selon notre tour de préparation, nous donnant les unes aux autres et recevant les unes des autres ce qui nous permet de louer, écouter la Parole, accueillir la miséricorde, rendre grâce, intercéder. […]

Nous ne recevons pas la Présence sacramentelle pendant nos liturgies confinées [nous avons décidé de ne pas communier], mais le Christ est réellement présent parmi nous […] : nous expérimentons la Présence réelle de Jésus dans le partage de sa Parole, en nous réunissant en son nom; en l’accueillant, même pendant le confinement, sous les traits d’un jeune migrant en besoin d’hébergement, de parents d’enfants hospitalisés à l’hôpital Necker tout près de chez nous… Le Pain sacramentel manque, mais le Seigneur ne manque pas. »

Article à lire dans Christus n°272, octobre 2021, p.14-16 (lire le début de l’article ici)

Revue Christus : revue-christus.com