Double 100 à Versailles

La communauté de Versailles a tiré un double-cent en janvier ! Marie-Madeleine a eu 100 ans le 11 et Bernadette le 31. Elles sont actuellement nos uniques Auxiliatrices centenaires. Qu’ont-elles à nous dire ?…

Marie-Madeleine fait mémoire de son chemin vers le choix de la vie religieuse :

Je suis née en janvier 1921, dans une famille de médecins ; ma mère a eu son diplôme en 1913, fait très rare pour une femme de son époque. Mon père était athée et ma mère a-religieuse, et je ne me suis jamais occupée de tout ça jusqu’à mes 17-18 ans. Issus d’une famille nombreuse parisienne, nous avons fait nos études dans un enseignement archi-laïc qui m’allait très bien.

C’est la guerre qui m’a transformée. Un questionnement religieux a surgi entraînant immédiatement la question de la vie religieuse, qui s’est imposée à moi : si tout ça existe (Dieu, la vie, le monde tel que la guerre le montre) alors il faut que je devienne religieuse.

Puis j’ai vécu les 5 ans du chaos de la guerre, avec pour ma famille des choix de résistance et son lot de perquisitions, emprisonnement, déportation… Je restais celle qui pouvait allait visiter ceux qui étaient en prison.

A la libération, la famille a été réunie. J’ai alors annoncé ma décision d’entrer au couvent. En famille cela aurait pu être un drame ! Mais j’ai bénéficié du climat de joie des retrouvailles et du fait que tout le monde soit revenu saint et sauf. Ma mère a dit : « Les garçons ont fait de la Resistance, si elle veut devenir religieuse, il n’y a pas de raison de s’y opposer. »

Et voilà, depuis je n’ai jamais regretté, ce qui ne veut pas dire que je n’ai pas connu des difficultés. Mais je n’ai jamais RIEN, RIEN, RIEN regretté !

Bernadette ponctue de AMEN et de OH OUI la lecture de l’évangile de Jean (15, 7-17) lors de la prière d’action de grâce pour ses 100 ans :

« Vous êtes mes amis si vous faites ce que je vous commande. Je vous appelle mes amis, car tout ce que j’ai entendu de mon Père, je vous l’ai fait connaître. Ce n’est pas vous qui m’avez choisi, c’est moi qui vous ai choisis et établis, afin que vous alliez, que vous portiez du fruit, et que votre fruit demeure. »