BRUXELLES

Aller à la rencontre, accueillir, accompagner, former, espérer, voici quelques mots chers aux Auxiliatrices.
A Bruxelles, les missions des sœurs ont pris des visages bien différents au fil des années.
Aujourd’hui nous sommes 4 sœurs. Trois d’entre nous vivent dans la Maison de Repos Sainte-Monique, une vit en habitat groupé. Notre responsable distance de communauté quant elle vit en communauté à Aubervilliers.
 
Bernadette

A Cureghem, près de la gare du Midi, je partage ma vie avec des couples avec enfants et un prêtre : nous formons un « habitat groupé ». Je suis membre de l’association Isala qui lutte contre l’exploitation des êtres humains, particulièrement la prostitution. Dans ce domaine, avec d’autres, je vais à la rencontre des femmes qui vivent cette situation et je fais de l’information et de la prévention dans les écoles.

Marie-Carmel

Je vis dans la Maison de repos Sainte Monique.  Elle se situe au cœur d’un des quartiers les plus populaires de Bruxelles : les Marolles. C’est un lieu de rencontres riche : résidents et personnel soignant de tous les pays du monde sans oublier les gens du quartier.

Pia

Pour vivre « mon 4ème âge », j’ai rejoint depuis deux ans Suzanne à Sainte Monique.
Une réponse à un appel à une vie communautaire « mixte » dans tous les sens du mot !

Suzanne

Je vis dans la Maison de repos et de soins (équivalent EHPAD) Sainte Monique, au centre de Bruxelles depuis plusieurs années. La vie y est très multiculturelle  avec plus de 40 nationalités en comptant les résidents et le personnel. J’avance en âge. L’humour et le Bon Dieu m’aident à accepter les diminutions liées à l’âge.