LYON Point du jour

Nous sommes une nouvelle communauté de trois sœurs qui s’implante à Lyon dans le quartier du Point du Jour, à proximité de l’EHPAD de « La Roseraie » ouvert par les Soeurs du Sacré Cœur il y a plus de 30 ans pour accueillir des religieuses âgées. Aujourd’hui, ce n’est plus le cas : on ne compte plus que 20 religieuses (dont 6 Auxiliatrices) sur 70 résidents.
Notre mission communautaire et personnelle est d’assurer auprès de nos sœurs une présence fraternelle et de répondre à leurs désirs et à leurs besoins.
Nous voici donc trois retraitées actives vivant dans un appartement à un quart d’heure de l’Ehpad dans un quartier marqué par les passages de nombreux écoliers, collégiens, lycéens. Nous sommes proches aussi d’un grand centre hospitalier en extension et nous découvrons un grand nombre d’associations qui ont le souci de favoriser la vie sociale.
Notre paroisse fait partie d’un « ensemble paroissial » regroupant trois anciennes paroisses. Ce sont les salésiens de Don Bosco qui l’animent depuis longtemps et qui la marquent par leur charisme pour les jeunes, leur ouverture, leur esprit missionnaire.

Bernadette

En arrivant dans cette nouvelle communauté, j’éprouve à la fois une impression de continuité et de rupture.

Trois années à la Duchère m’ont permis de découvrir la ville de Lyon et ses richesses. Passant d’une colline à une autre, ce déménagement entraîne un vrai changement. Les quartiers et les paroisses ont des passés différents et la vie en communauté de trois membres modifie les habitudes.

Ma première mission concerne La Roseraie où je participe à l’animation liturgique, à raison de trois messes par semaine. Je suis heureuse de rendre ce service fraternel qui me permet de partager ma foi avec des sœurs aînées et un grand nombre de résidents(es) de l’EHPAD.

A la paroisse, je fais aussi partie d’une des équipes liturgiques.

Par ailleurs, je suis heureuse de rejoindre une équipe locale du CCFD Terre solidaire très dynamique. Ce souci de la mission universelle je la retrouve dans un engagement aux OPM (Œuvres Pontificales missionnaires).

Christiane

J’arrive de Marseille, ville où j’ai vécu plusieurs fois. Je prends le temps de découvrir un quartier, les autres Auxiliatrices dans la ville, les lieux et activités paroissiales et quelques aspects de cette grande cité.

Je souhaite trouver ici une possibilité d’accompagner des migrants. Pour cela j’ai pris contact avec une association née sur l’ensemble paroissial et commence à rencontrer un membre d’une famille albanaise. Je me rends chaque semaine à la permanence d’accueil ouverte par le service jésuite Welcome pour des jeunes étrangers.

Le désir qui m’habite ? Comprendre dans cette étape comment être fidèle à l’évangile et suivre le Christ apportant amour et espérance.

Odile

Après un mois seulement de présence dans ce nouveau lieu, j’en suis encore à l’étape de la découverte des ressources, des besoins, des lieux possibles d’engagement. Aujourd’hui je ne suis engagée qu’avec le Secours Catholique pour « l’aide aux devoirs » qui se fait au domicile de l’enfant et en collaboration avec les parents.

Je vais sans doute rejoindre le SEM (Service Evangélique des Malades) pour visiter quelques personnes isolées, âgées, ou en mauvaise santé.

Je reste ouverte à ce qui pourrait s’accorder à mes compétences.

Le fait que nous soyons maintenant 4 communautés à Lyon (soit 20 sœurs de 40 à 96 ans) favorise les rencontres entre générations, ce qui nous réjouit beaucoup.