En marche vers Assise et une sobriété heureuse

25 jeunes ont marché 8 jours sur le Chemin d’Assise…

Depuis 8 ans déjà, un écopélé est proposé chaque année à des jeunes adultes entre 30 et 40 ans. Le projet est simple mais le résultat toujours heureux : de la marche, sac au dos ; une proposition spirituelle, un thème (cette année, la sobriété heureuse), une vie simple, des équipes de marche de différents niveaux qui se soutiennent, discutent, rient, chantent… et avancent avec la joie de retrouver les autres écopèlerins à l’étape du soir !

Marie-Anne, auxiliatrice à l’origine de ce projet, et Hélène l’accompagnaient cette année, avec d’autres membres de la famille ignatienne. Après avoir cheminé sur le chemin de St Jacques les années précédentes, le groupe a marché cet été entre Vézelay et Autun, à travers le Morvan, sur le chemin de St François d’Assise. Une très belle édition grâce à la beauté des paysages, la fraternité vécue, la profondeur des discussions, les rencontres, la simplicité… et la présence de chacun !

Marine était sur le chemin…

« C’est à une joyeuse expérience que m’ont conviée les Auxiliatrices à travers cet écopèlerinage.
Une expérience de confiance : m’embarquer pour une semaine sur un chemin parcouru et balisé par d’autres, mais inconnu de moi, un chemin à arpenter avec des compagnons de route que je découvre pour la plupart, du neuf et de l’inattendu à accueillir au fil des kilomètres…
Une expérience de simplicité : oser me délester, voyager léger, marcher en portant ce dont j’ai besoin, rien de plus, rien de trop (enfin… j’espère !).
Une expérience de fraternité : faire route avec d’autres, m’ouvrir peu à peu à ce que donne chacun, me laisser surprendre, rire ensemble, soutenir ou me sentir épaulée quand la fatigue est là !
Une expérience d’ouverture à Dieu : à travers les visages humains, mais aussi toute la création rencontrée sur le chemin : prés d’herbe fraîche, forêts ombragées, soleil insistant, lacs bienfaisants, étoiles innombrables, sources et ruisseaux, vaches, insectes, oiseaux… À travers la beauté, le silence, les partages, me laisser simplifier et conduire, m’émerveiller du grand désir que Dieu cultive en moi, m’ouvrir à sa trace inimitable.
Tout cela dans la bonne humeur, soutenue par la musique, de bons petits plats (même en itinérance, c’est possible !), des haltes culturelles ou de repos, bref, un chemin qui mène loin, dans la joie ! »