Le mois de novembre a été traversé de plusieurs événements lourds d’inquiétudes, de menaces, de stupeurs : guerres, montée d’extrémismes, révélations scandaleuses dans l’Église. Comme Auxiliatrices, nous sommes prises dans cette part de l’histoire du monde et nous la vivons comme nous pouvons avec nos contemporains. Or, nous allons entrer bientôt en Avent et nous entendrons cette année encore l’appel à veiller. Veiller pour nous préparer à célébrer la venue du Fils dans nos ténèbres mais veiller aussi parce que nous attendons son retour définitif. Et nous prions déjà : « Viens, Seigneur, ne tarde plus ».

– Sur notre terre désolée, défigurée par une crise écologique sans précédent et qui devient inhabitable pour des millions de personnes,
Seigneur, fais paraitre ton jour et le temps de ta grâce.

– Sur les peuples en guerre, sur ceux que la famine, le manque d’avenir et des pouvoirs iniques jettent sur les routes migratoires,
Seigneur, fais paraitre ton jour et le temps de ta grâce.

– Sur notre Église secouée de tant de scandales, sur les victimes de clercs agresseurs, sur le peuple de Dieu traumatisé,
Seigneur, fais paraitre ton jour et le temps de ta grâce.

– Sur toutes nos peurs, nos colères, notre désespérance, notre honte,
Seigneur, fais paraitre ton jour et le temps de ta grâce.

– Et sur tous ceux et celles qui, humblement, s’efforcent de porter au monde la paix, la justice et la fraternité,
Seigneur, fais paraitre ton jour et le temps de ta grâce.

Avec la force de ton Esprit, nous veillerons jusqu’au matin et tu feras de notre nuit et de notre souffrance le creuset où la foi, l’espérance et la charité nous feront te reconnaitre déjà là et ne cessant aussi de venir. Car nous croyons que tu viens nous rejoindre au cœur de notre humanité et que tu nous accompagnes pour traverser ces crises.

Françoise