Jésus sillonne les routes du Nord

Festi'frat à Cambrai

Bernadette au volant du camion-chapelle

« Le Christ n’est jamais confiné », nous dit Bernadette qui est allée avec son camion-chapelle à la rencontre des Voyageurs, sur les terrains.

Au début de ce 2e confinement, je me suis demandé : « De quelle manière je peux permettre à ma vie de rayonner de la grâce de l’Eucharistie ? ». J’ai alors demandé au diocèse de Lille, un « justificatif de déplacement professionnel » pour pouvoir continuer en partie ma mission, avec prudence et discernement bien sûr.

Toutes les semaines, avec le « camion-chapelle » et le St Sacrement, je suis allée dans une famille différente pour un temps de prière avec partage de la Parole de Dieu et adoration du St Sacrement. Les Voyageurs me disaient : « Ce qui nous manque le plus c’est de pouvoir nous retrouver tous ensemble pour prier ». Jésus a sillonné les routes pour entrer dans les maisons et « consoler son peuple ». Dans certaines familles nous avons été jusqu’à 15 avec 3 générations présentes et priant ensemble. Je suis allée aussi chez une dame, elle était seule et a déposé toute sa vie pleine de souffrances devant le St Sacrement. A chaque fois ce fut de beaux moments de partage et d’action de grâce.

Le tabernacle dans le camion

Non seulement, le Christ « n’est jamais confiné », mais il ne cesse de faire du lien, il se sert de nous pour se rendre présent en toutes circonstances auprès de ceux vers qui nous sommes envoyés.