La famille ignatienne déambule à Marseille

Au rassemblement « Ignace 21 », nous étions 30 Auxiliatrices, parmi 300 religieuses, avec 250 jésuites, 3000 membres de la Communauté de Vie Chrétienne, des amis, des jeunes, des enfants, des collaborateurs… bref la famille ignatienne : 7000 membres présents. Pendant 3 jours nous sommes « allées au large avec Ignace »… Nous avons commencé par déambuler dans la ville de Marseille, à la rencontre de ses habitants à travers des associations caritatives ou humanitaires, des paroisses et autres témoins… Voici un écho de ce qu’ont vécu des Auxiliatrices cet après-midi-là.

Dans l’équipe déambulations, ce fut tout d’abord une très belle expérience de compagnonnage avec des membres de la famille ignatienne. Ce fut un travail de titan qui m’a demandé de me dépasser, et de mettre de côté ce que je n’aime pas du tout faire : écrire, être précise et concise. Bref, nous avons passé des heures sur nos ordinateurs à écrire 700 parcours à travers toute la ville, dans la joie et la bonne humeur. C’était une condition : que cela nous amuse !
Le samedi matin, je me suis réveillée avec : Humidité = Humilité. Tu as fait ce qui était de ton ressort, maintenant, Seigneur, à toi de jouer ! Et le Seigneur a été au rendez-vous ! J’ai eu de merveilleux récits de ces rencontres improbables sous la pluie. (Marie-Anne, responsable des déambulations)

En mémoire des Auxiliatrices qui sont parties de Marseille vers la Chine en 1867, Jeanne et Sylvie ont accueilli ceux qui "déambulaient" vers Notre-Dame de la Garde

En préparant l’exposition sur notre mission en Chine, ce rassemblement a été l’occasion pour moi de plonger dans notre histoire avec le départ au large de nos sœurs dix ans après les débuts de l’Institut.
J’ai été touchée par différentes rencontres de personnes rejointes par notre charisme : le purgatoire est source de rencontres en profondeur. Aujourd’hui je reste habitée de toutes ces rencontres qui me disent que notre charisme parle au monde d’aujourd’hui. (Sylvie)

Lancement dans la chapelle des jésuites

Alors que je viens d’arriver à Marseille, j’apprends qu’il y aurait besoin d’une personne pour introduire l’ouverture du rassemblement dans la chapelle des jésuites. L’introduction sera faite à deux voix pour une vingtaine de groupes, soit à peu près deux cents personnes. Le texte est préparé, il ne reste qu’à se l’approprier, voire le personnaliser pour le rendre plus vivant. Le samedi matin, après une bonne heure de répétition, nous sommes prêts. A 14h, la chapelle est pleine, Vincent et moi entrons : « Il y a 500 ans, un homme fou d’honneur et de gloire faisait la guerre ; lorsqu’un boulet de canon l’a fracassé !… » (Catherine)

Dialogue avec les musulmans

Avec mon groupe de déambulation du samedi après-midi, nous avons découvert une partie des quartiers Nord et avons eu l’heureuse surprise d’être invités dans une mosquée. Plusieurs imams et fidèles musulmans nous ont accueillis pour le thé. Nous nous sommes tous présentés, et ils se sont montrés intéressés pour savoir ce qui nous réunissait ce week-end à Marseille et ce qu’est la spiritualité ignatienne. Ils ont également partagé sur leur foi. Nous serions bien restés plus longtemps pour approfondir les sujets abordés ! (Stéphanie)

Sous la pluie...

La pluie marseillaise n’est plus à décrire ! Mais la chaleur et la qualité des rencontres ont fait que cet après-midi reste dans mes bons souvenirs du rassemblement. Traversant le parc du 26e Centenaire, j’ai été touchée de passer le long du mur à la mémoire des Justes de la période nazie. En ces temps troublés de notre Eglise, cela m’a fait du bien d’y trouver un bon pourcentage de prêtres et quelques religieuses…
Joie de découvrir Bernadette (Auxiliatrice), heureuse au milieu de ses amis de si longue date d’ATD, excellente facilitatrice de leurs témoignages vivants et vigoureux. Chaleur de ce café où, en essayant de nous réchauffer au cours de l’après-midi, nous avons pris le temps de faire connaissance au sein de notre équipe de déambulation. (Geneviève)

A St Victor

Ce fut un temps d’ouverture et de rencontres nouvelles avec huit nouvelles personnes dans le petit groupe donné pour déambuler dans Marseille sous la pluie : depuis Saint Victor où un guide exceptionnel nous a présenté la riche architecture de ce haut lieu, jusqu’à la Basilique Notre-Dame-de-la-Garde où nous accueillaient Jeanne et Sylvie (Agnès)

Pour « sentir et goûter » davantage…

Retour sur le rassemblement
Retour sur le dimanche 31 octobre
Veillée festive avec Ignace
Retour sur le samedi 30 octobre