Le sacrement de réconciliation dans les Exercices spirituels.

Dans les Exercices, le pardon n’est pas un préalable à la relation qui va se nouer avec Dieu mais bien un fruit de celle-ci. La découverte de l’amour inconditionnel du Seigneur permet au retraitant de se présenter devant lui avec ses fautes, sans craindre le jugement.
À partir de leur expérience d’accompagnement des personnes faisant les Exercices spirituels, Jeanne et Michel, un jésuite, échangent sur le pardon.

Avant de vivre la démarche de réconciliation, « il est bon de prendre le temps de se mettre en présence de Dieu, d’entrer dans une relation heureuse et positive avec lui, de bien laisser travailler les images que l’on se fait de lui. »

« La mauvaise culpabilité est un jugement qu’on porte sur soi-même. On se juge négativement parce qu’on ne correspond pas à l’image qu’on voudrait avoir de soi-même. Et c’est, en cet endroit, qu’il y a une espèce de voyage à engager. Un voyage qui va aider à dépasser la culpabilité ou le jugement de soi sur soi, pour se mettre finalement en présence de Dieu et, ainsi, recevoir la bonne nouvelle du pardon. »

Impossible pardon ?, Christus n°277, janvier 2023, p.78-87