Laudato si’ par l’intérieur

Vivre une retraite autrement, en s’appuyant sur l’encyclique Laudato si’ du pape François et sur les Exercices spirituels de St Ignace… c’est l’expérience qu’a vécue un petit groupe de personnes en juillet au Châtelard (centre spirituel jésuite, à côté de Lyon), accompagné par Hélène et Myriam.

Une retraite autrement parce que les propos du Pape et le désir de conversion écologique intégrale ont soutenu notre parcours :

  • pour accueillir le don de la création, contempler la terre qui nous parle du Créateur ;
  • pour nous reconnaître solidaires de la création, nous-mêmes créés et invités à prendre soin de la création ;
  • pour écouter la clameur des peuples et reconnaître notre péché qui blesse la création et l’humanité ;
  • pour entrer dans le style de l’Évangile, à travers la personne du Christ qui a lié son sort au nôtre et a choisi la sobriété et la fraternité ;
  • pour être envoyés et associés à la mission recréatrice du Christ et nous ancrer dans l’espérance.

Une retraite autrement parce que d’autres formes d’« exercices » étaient proposées pour accueillir et éveiller notre corps, et recevoir la création avec tous nos sens ; nous laisser toucher par l’argile et faire l’expérience de modeler et se laisser modeler ; prendre soin de la terre, la « garder » et permettre qu’elle porte du fruit ; nous mettre au même pas, ensemble, en harmonie, à travers la danse ; et nous ouvrir aux actions concrètes possibles pour prendre soin de notre « maison commune ».

Dans le silence, nous avons formé une petite communauté pendant une semaine, nous exerçant à laisser résonner la Parole de Dieu avec nos vies, avec notre rapport à la création. Nous avons reçu la nature qui s’offrait à nos yeux, nos oreilles. Nous avons ralenti et goûté Laudato si’ de l’intérieur. Et nous repartons en regardant autrement notre place particulière dans la création, avec une plus grande conscience que tout est lié – écologie, social, économie… – et que notre responsabilité est engagée.

Et pour nous, accompagnatrices, c’est une belle expérience d’être témoins du travail de l’Esprit en chaque personne, de voir chacune engagée dans le chemin de la retraite et confiante dans les « exercices » que nous proposions. Oui, nous le voyons, la Parole de Dieu travaille le cœur et donne d’entendre comment Dieu est présent à nos vies et nous appelle à faire un pas de plus parce que là est la vie, le bonheur promis. Dieu continue à parler en paraboles à travers le malaxage de l’argile ou la danse, ou encore le jardinage. Avec les retraitants, nous accueillons l’espérance que quelque chose peut changer, parce que des hommes et des femmes à travers le monde osent bouger et inventer de nouvelles manières de cultiver ou de produire de l’énergie et parce que le Christ nous a ouvert un chemin par sa résurrection. Avec Lui, et encouragées par le Pape François dans son encyclique, nous osons espérer et croire que la vie est devant.