Birthe était dans la rue le 8 mars avec les femmes, pour défendre leurs droits avec elles. Elle raconte.

Je suis engagée dans une association qui s’appelle « Du côté des femmes », à Cergy, qui lutte contre les violences faites aux femmes. Cette association accueille des femmes devenues victimes de violence pour les accompagner et les orienter vers une vie plus autonome.

Ce 8 mars, journée internationale des droits des femmes, l’association a organisé un défilé pour dire stop à la violence contre les femmes et pour réaffirmer leur conviction de l’égalité entre femmes et hommes.

Avec des chapeaux magnifiques, fabriqués par elles-mêmes, et des slogans marquants, les femmes ont exprimé leur désir d’être reconnues et estimées dans leur valeur, tant juridiquement que socialement. Des histoires de femmes qui se sont battues pour les droits de la femme, comme Simone Veil ou Olympe de Gouges, ont été lues. Accompagnés par un orchestre tonique, les manifestants ont défilé jusqu’à la mairie, où un groupe de femmes a donné un spectacle devant quelques invités de la vie politique, dont la ministre des Affaires européennes, Nathalie Loiseau, le député du Val d’Oise, Aurélien Taché, et quelques membres du conseil municipal de Cergy.

Cet après-midi dédié aux droits de la femme a pris fin à l’intérieur de l’association, avec un moment de rencontre entre la ministre et les femmes qui fréquentent l’association. Les plus courageuses d’entre elles ont pris la parole pour décrire à Madame Loiseau la situation précaire dans laquelle elles doivent vivre, souvent en compagnie de leurs enfants. C’était un moment émouvant qui donne à réfléchir sur des pistes concrètes pour soutenir ces femmes et enfants en précarité.