Milan sous l’angle du vœu de chasteté

Marie, Ilaria, Laure et Stéphanie, professes temporaires
Du 11 au 13 novembre nous sommes parties pour Milan rejoindre Ilaria (professe « temporaire »* Italienne en communauté à Rome) et Enrica (professe italienne qui nous accompagne) pour un week-end sur le vœu de chasteté.

Enrica avec ses élèves

Nous avons commencé par une visite du quartier populaire dans lequel nos sœurs habitent depuis des années. La visite était orientée sous l’angle de la chasteté et des relations, autour de la question « comment vivre dans un quartier populaire où les voisins savent tout les uns sur les autres, et où de nombreux ‘murs invisibles’ se dressent entre les habitants différents ? » Nous avons déambulé dans la banlieue, au gré des « buongiorno » des voisins et élèves d’Enrica, visité le lycée technique où elle travaille, découvert une place autrefois repère des dealers et aujourd’hui aire de jeu pour enfants et ados – avec un centre d’accueil pour eux ouvert en partie grâce à nos sœurs –, observé les « murs invisibles », échangé sur la situation humaine locale, etc…

Nous avons aussi vécu différents temps de partage et de prière autour du thème de la chasteté, dont un bibliodrame avec un passage de l’Évangile de Jean – au bord du lac de Tibériade après la résurrection (Jn 21, 1-14). Chacune a partagé 2 situations où le vœu de chasteté a été en travail, ainsi que ses questions et outils pour vivre ce vœu. Nous avons ainsi échangé en profondeur sur les défis que nous rencontrons dans les relations entre sœurs, dans nos familles et amitiés, dans l’altérité homme/femme, dans l’accompagnement humain, etc… Nous avons senti combien nous cherchions à agir comme le Christ l’aurait fait, à nous conformer à Lui, et combien tout ceci était constamment en expérimentation. Enfin, nous avons relevé comment le vœu de chasteté nous invite à toujours plus de liberté.

Vaste thème pour 48h, ce week-end a lancé de nombreuses pistes de réflexion en vue de la session d’été avec nos sœurs d’Allemagne et de Transylvanie (Roumanie) !

Laure, Marie et Stéphanie
Professes temporaires*

Professe temporaire = qui a fait des premiers vœux « temporaires », pour quelques années, et n’est pas encore engagée « définitivement »