À la suite du Christ, durant le temps du Carême, nous partons au désert.

Pendant ces quarante jours au désert, comment laisser le Christ nous habiter davantage pour faire sa volonté et nous laisser guider par l’Esprit ?

C’est la question que nous nous sommes posée, en communauté, à Lomme, avant le début du Carême.

Nous avons réfléchi ensemble à des moyens concrets pour nous re-tourner vers Dieu :

  • Décoration de l’oratoire « spéciale carême » pour nous aider à ancrer ce temps dans la prière.
  • Marquer différemment notre prière communautaire avec un temps de prière plus long le lundi soir, sous la forme d’un partage biblique ou d’un dialogue contemplatif.
  • Prière et jeûne en solidarité avec l’Eglise souffrante, dans le passage difficile que l’Eglise traverse actuellement. Ainsi, le lundi soir, notre repas communautaire est tout simple (riz ou pâtes) et notre prière du samedi soir est tout particulièrement orientée pour l’Eglise (idée inspirée de la lettre au peuple de Dieu du Pape François).

Bien sûr, chacune a aussi ses propres efforts de Carême. Nous n’aurons jamais fini de laisser tomber le superflu et de rediscerner les priorités de nos vies !

Bon Carême à chacun et chacune !